Site d'Information pour gagner de l'argent à Domicile
    Suivez nos Conseils et gagnez des euros de chez vous ...
    Vous gagnez de l'argent à domicile grâce aux opportunités lucratives que nous avons trouvé ...        

 
 


Impôts Ce qui nous attend en 2013



AVANT UNE BAISSE DES IMPOTS, PROMISE PAR LE GOUVERNEMENT EN 2016, VOICI TOUT CE QUI CHANGE POUR CETTE ANNEE.


Barème de l'impôt

Pour tous les revenus supérieurs à 150 000 €, une nouvelle tranche a été créée avec une imposition au taux de 45 %. Il est également prévu un gel du barème de l'impôt sur les revenus, consistant à ne pas revaloriser les tranches en fonction du niveau de l'inflation. Il faudra donc s'attendre à une certaine hausse d'impôts pour tous ceux qui ont des revenus légèrement plus importants que l'année précédente. Pour finir, toujours dans le barème de l'impôt sur le revenu, le plafond du quotient familiale sera abaissé il passera ainsi de 2336 € à 2000 € pour chaque demi-part.


Placements et actions en bourse

Les intérêts des placements vont être imposés et faire leur entrée dans le barème progressif de l'impôt sur le revenu, ce qui veut dire que le prélèvement forfaitaire libératoire va être supprimé pour les revenus 2012. Les dividendes d'actions que vous percevrez seront traités exactement de même. Seul l'abattement de 40 % est maintenu, contrairement aux abattements fixes de 1525 € ou 3050 € qui, eux, sont supprimés.


Plafond des niches fiscales

Garde d'enfants, investissement locatif... Le montant maximum de la réduction permise par l'addition des niches fiscales subsiste. Mais leur plafonnement global baisse de 18 000 € à 10 000 €. Cependant, la réduction d'impôts au titre des emplois à domicile reste à 50 %.


Qu'en est-il des revenus du capital ?

Le prélèvement forfaitaire libératoire va être supprimé alors qu'auparavant, moyennant le paiement d'une taxe de 19 % pour les plus-values mobilières et immobilières, de 21 % pour les dividendes, et de 24 % pour les intérêts, ces revenus du capital n'étaient pas comptabilisés dans la déclaration de l'impôt sur le revenu. Tout cela ne sera bientôt que du passé : la loi de finances pour 2013 devrait réintégrer les intérêts des placements au barème progressif des impôts pour tous les revenus de 2012. Les abattements fixes, quant à eux, devraient être également supprimés.


Retraite, assurance-vie et livret d'épargne

Les retraités sollicités pour la solidarité, tout comme les préretraités et les titulaires d'une pension d'invalidité, vont devoir payer une contribution additionnelle de << solidarité pour l'autonomie >> destinée à financer, en partie, la prise en charge de la dépendance. On signale un taux de 0,30 % sur les pensions versées depuis le 1er janvier 2013. Toutefois, les retraités aux revenus modestes - bien qu'imposables - et ceux qui bénéficient de l'allocation de solidarité aux personnes âgées ne seront pas mis à contribution. Par ailleurs, alors qu'il avait été évoqué une majoration de la CSG et une suppression de l'abattement fiscal de 10 % sur les pensions de retraite, cette mesure ne semble plus d'actualité. Quant à l'assurance-vie et pour ce qui concerne le PEA, le PERP, le PERCO, le PEE et les livrets sans impôts, rien ne devrait changer. A noter qu'après huit ans, les gains retirés seront toujours exonérés d'impôts jusqu'à 4600 € pour une personne ou jusqu'à 9200 € pour un couple, et seront imposés à 7,5 % au-delà, auquel il faut ajouter 15,5 % de cotisations sociales.

Article rédigé par Roland




 

© Faites-des-euros-en-ligne.com - Notice légale - Tous droits réservés reproduction strictement interdite.